L’invention de la solitude

Ca faisait plus d’un an que je multipliais les aller-retours dans le sud, à la recherche d’une maison que j’habiterais et dans laquelle je pourrais travailler. Et puis, un peu par hasard, en février 2013, je suis tombé sur une villa en location au Cap d’Agde. Pas une belle demeure de pierre perdue dans la lavande et les oliviers comme je l’aurais aimé, juste une construction récente en béton et parpaings peinte en rose, avec une piscine moulée en polyester, un petit jardin, située dans un quartier résidentiel qui jouxte la nationale, près du quartier naturiste. Mais elle avait cinq chambres, trois salles de bain, elle était meublée, prête à habiter, avec la mer à cinq cents mètres, le climat du sud, un propriétaire et un voisin qui n’étaient pas effrayés par l’idée qu’on y tourne du porno, un TGV direct et sans changement, une ligne ADSL… Avec l’aide de Patrick et de Titof, j’ai rendu notre local parisien qui était devenu trop cher, mis quelques affaires, tous les ordinateurs, les serveurs, tout le matériel photo et vidéo de la société dans un camion et, en avril 2013, je suis venu habiter ici.

Sur le papier, le projet était pas idiot. On économisait de l’argent en rendant le trop luxueux siège social parisien, on produisait nos photos et vidéos au soleil. J’imaginais que les actrices prendraient le TGV, resteraient quelques jours, nourries et logées, que je multiplierais les tournages. Sur la plage, dans la piscine, dans les chambres, partout dans la région. La maison devait devenir un atelier-hôtel permanent, plein de vie, d’activité et de nanas à poil.

Mais la crise est arrivée au Cap d’Agde en même temps que moi, c’est à dire beaucoup plus tôt que je ne l’imaginais. Quelle crise ? La crise de mon métier. En avez-vous entendu parler ? Alors que, jusque là, j’avais réussi tant bien que mal à équilibrer les comptes de ma petite boîte, nous avons brutalement perdu 50% de nos recettes à cause de l’effritement de tous nos marchés et surtout du marché télé. Le bateau prenait l’eau sérieusement. J’ai du me résoudre à licencier les employés de ma société. J’ai cherché des idées nouvelles, multiplié les coups de téléphone, envoyé des projets, des propositions. En vain.

Lorsque le printemps, puis l’été sont arrivés, j’étais seul, tout nu et bien bronzé au bord de ma piscine, avec un téléphone vissé à l’oreille. Pas de sous, pas de tournages. La maison vide sous le soleil. Piégé.

Une journée de travail avec Jasmine Arabia, Paloma et Estelle Mendès en mai…

Filles-piscine-nues
Paloma, Jasmine et Estelle
AGDE_JOUR1_002
La première scène de DP de Paloma.
AGDE_JOUR_2_03
Jasmine Arabia et Tristan Lust
AGDE_JOUR_2_01
Jasmine arabia et Tristan Lust
AGDE_JOUR_2_6a
Le premier shoot d’Estelle Mendès.

… une journée avec Angelik Duval début août…

ANGELIK_DUVAL_08_DSC4597Angelik1_3000

… une journée avec Carla Cat, Titof et Princesse Prisca fin août …

PRISKA_01
De gauche à droite : Prisca, Carla, Titof en caméraman

… c’est tout ce que j’ai pu faire jusqu’à l’automne. C’était le minimum absolu pour que mon site internet explicite-art.com soit alimenté en mises à jour.

Il y eut quelques visites d’ami(e)s, quelques journées en famille durant l’été, mais globalement, jusqu’au 30 septembre, j’ai passé cent cinquante jours seul à regarder mon petit bateau couler sans savoir quoi faire.

C’était une expérience nouvelle pour moi, cette totale solitude. Une première dans ma vie. Moi, le bobo Parisien toujours entouré de bruit et d’ami(e)s, qui organisait un grand dîner toutes les semaines, qui passait son temps au restaurant, dans des soirées, qui travaillait en équipe, d’un coup, crac, sans transition, je me retrouvais à barboter dans une piscine en plastique polluée par le bruit des autos sur la nationale, à faire griller des saucisses sur mon barbecue, à planter des fleurs, à discuter avec mon chien, à errer dans la ville et sur les plages, sans but et sans projet. C’est la pratique de la méditation qui m’a permis de ne pas céder à la panique. Merci Ekhart Tolle, Osho, Nisagardatta Maharadj de votre aide.

Et puis, fin septembre, il y eut le tournage pour Canal+.

A suivre.

Vous voulez plus d’images et de vidéos ? www.explicite.com et www.explicite-art.com

Les liens vers les séries de ce blog:

Jasmine, Paloma, Estelle : https://www.explicite.com/billet/premieres-journees-de-travail-dans-le-sud-254.html

https://www.explicite.com/billet/premier-tournage-dans-le-sud-la-suite-des-images-255.html

Carla, Titof, Prisca : https://www.explicite.com/billet/une-journee-au-soleil-avec-carla-cat-256.html

https://www.explicite.com/billet/on-baise-a-la-piscine-258.html

Angelik Duval : https://www.explicite.com/billet/exceptionnelle-angelik-duval-257.html

 

Donnez une note à ce post

7 commentaires Ajoutez le votre

  1. Nico dit :

    C’est un peu ce que je craignais quand je me suis rendu compte qu’il n’y avait pas beaucoup de nouvelles de tournages sur explicite. Ca me rend triste pour toi. Tu avais envie de soleil et c’est vrai que pour un pornographe, le Cap d’Agde ressemble de loin a la terre promise. Mais c’est sans doute trop eloigne de Paris. Courage Jonebi. Tu peux te relever !!!

  2. Nico dit :

    Un autre petit commentaire plus pratique. Si tu veux que les gens aillent sur ce nouveau blog, ca serait peut etre une bonne idee de faire un post sur explicite.com pour indiquer l’adresse et expliquer la difference entre johnbroot.com (blog personnel) et explicite.com (blog plus orientee promo avec des jolies filles toutes nues dessus 🙂 ). J’ai eu la chance de tomber sur ton post twitter indiquant cette adresse mais beaucoup de gens a mon avis ne vont que sur explicite.com.
    Aussi si tu veux que les gens restent accros a Jonebi, fais peut etre plus de posts sur explicite.com meme si c’est vrai que ton activite est ralentie. Annonce a la terre entiere que Jonebi est bien vivant !!!

    1. johnbroot dit :

      Moui… Pour l’instant, je ne suis pas certain que je veuille avoir beaucoup de trafic ici. On verra plus tard. Et il est aussi possible que explicite.com, tel qu’il existe aujourd’hui, disparaisse ou, en tout cas, soit intégré dans explicite-art.com. Donc pas d’urgence:)

  3. Dreko dit :

    John,

    J’avais vraiment apprécié ton 1er blog, et je n’utilise pas Facebook donc voilà, j’ai hâte de lire la suite de ton blog.

    Je découvre tes soucis et j’en suis désolé.

    Tes modèles sont toujours aussi belles en tout cas.

    A bientôt

  4. Yoyo de xsw dit :

    Bindidon, c’est pas la joie cette installation dans le sud en fait … Effectivement, comme Nico, on aurait dû un peu deviner les soucis, mais en voyant le nouveau film et sa promo enthousiaste, je me disais que ça avait l’air pas mal.

    Quel manque de chance d’avoir cette chute du business en même temps, bien que l' »isolement » soit relatif (4H de Paris, et il y a Barcelone aussi) s’il n’y a plus beaucoup de sous pour faire venir les gens, c’est l’horreur.

    On vient souvent au Cap entre Avril et Septembre, depuis Montpellier, on adore le village, mais le reste de l’année c’est vide et déprimant, évidemment … Courage !

    1. johnbroot dit :

      Mais non, mais non, ça n’est pas si déprimant que ça. Vous verrez ça en lisant la suite… 🙂

      1. Yoyo de xsw dit :

        Vivement la suite alors ! (Et vivement Avril qu’on revienne faire un tour au Cap aussi)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*