Webcam

Tiens, ça pourrait vous amuser, ça. John B. Root star locale au Cap d’Agde. http://www.idherault.tv/21937/agde-rencontre-avec-john-b-root/

« Des filles libres » raconte donc comment un groupe de filles et de garçons partagent une maison et passent leurs journées à s’exhiber en webcam. Je tenais à ce que les scènes de sexe se déroulent réellement devant des webcams connectées, avec du public. D’abord pour des raisons de réalisme : je voulais pouvoir filmer le « chat », l’interface réelle d’un site de webcams. Et aussi parce que je présentais que le fait d’être en live, en présence d’une audience amuserait et stimulerait les actrices et acteurs.

Après la DP de Marla. Carla vient papoter en amie.
Après la DP de Marla. Carla vient papoter en amie.

J’ai donc pris contact avec deux des plus gros opérateurs, ceux-là même avec lesquels je passais du temps à m’amuser dans mes périodes de célibataire : chaturbate.com et cam4.com. Les deux sites étaient d’accord pour que le tournage de mon film se fasse en direct sur leur réseau. Mais chaturbate a exigé de pouvoir demander des modifications de montage, une fois le film fini, ce qui était impensable. J’ai donc choisi cam4.com, j’en suis ravi et eux aussi, d’après ce que je sais.

Iphigénie / Angell discute avec ses fans et les curieux. Je film l'écran.
Iphigénie / Angell discute avec ses fans et les curieux. Je film l’écran.

Dès le premier jour du tournage avec la scène d’Angell en solo, j’ai compris que ça allait être drôle. Les internautes étaient ravis d’assister au maquillage, aux répétitions, aux prises successives et de pouvoir papoter avec la star pendant les pauses. Ils avaient parfaitement compris le principe, ils appelaient Angell « Iphigénie » qui était le nom de son personnage afin de l’aider dans la comédie.  Dès ce premier jour, ils étaient plusieurs milliers de spectateurs. On est montés jusqu’à onze mille surfeurs simultanés lors de la scène Carla/Phil.

Nikita et Titof en profitent pour faire un vrai show webcam payant.
Nikita et Titof en profitent pour faire un vrai show webcam payant.

Pendant les dix jours de ce tournage, des liens se sont noués entre les spectateurs et les acteurs et actrices. Il se donnaient rendez-vous pour la prochaine scène, échangeaient des infos personnelles sur leur vie, leur métier. Lorsqu’une scène était en boîte, pendant que je démontais le matériel, il n’était pas rare que la webcam reste allumée un quart d’heure de plus, juste pour le fun.

On discute avant le tournage de la DP de Charlotte.
On discute avant le tournage de la DP de Charlotte.

Une chose est sûre. Un tournage en direct comme celui-là, on le refera.

A suivre…

Plus de vidéos ? Plus de photos? www.explicite.com et www.explicite-art.com

Donnez une note à ce post

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *