Dis-moi que tu m’aimes

Le post sur Graziella Diamond m’a remis à l’esprit des images et des souvenirs du film qu’on a tourné ensemble en Crête : « Dis-moi que tu m’aimes ».

L'affiche de "Dis-moi que tu m'aimes"
L’affiche de « Dis-moi que tu m’aimes »

Ce film, mon dix-neuvième pour la chaîne C+ (1), a été l’un des plus compliqués à tourner de ma petite carrière. Je crois que j’avais surestimé mes forces et mis la barre un peu haut. Pour des raisons de budget, j’avais du renoncer à engager un assistant et j’avais écrit trop de scènes, trop difficiles à réaliser, avec des bateaux, des voitures, des pédalos, des quads, des déplacements en montagne, des moments dansés, chantés, en groupe. Bref, alors que, d’habitude, mes tournages se passent dans la joie et le calme, l’organisation de celui-ci fut un peu cahotique et harassante, ce qui a généré quelques tensions. Pas grave, c’était ma faute, je n’avais qu’à pas me prendre pour Stanley Kubrick et faire plus simple. Et puis le film offre quelques bons moments, au final.

(1) Après ce film, j’ai fait « Mangez-moi », puis « Gonzo mode d’emploi », puis « Des filles libres ».

Histoire de vous faire perdre du temps et de devenir franchement NSFW, je vous file ici le lien vers un très joli documentaire de 52 minutes que Frédéric Cristea a réalisé pendant ce tournage en Crête et qui a été diffusé par Paris Première.

Dans le casting de ce film, il y avait : Jessie Volt, Graziella Diamond, Lou Charmelle, Charlotte de Castille, Sharon Lee, Jordanne Kali, Phil Hollyday, Titof, Ian Scott et Rico Simmons. L’histoire était une suite, trois ans plus tard, de « Montre-moi du Rose », dans les mêmes décors. Elle mêlait des moments de comédie musicale avec le tournage d’un clip, des moments de comédie sentimentale, des moments de road-movie et, comme d’habitude chez moi, une grande quantité de scènes de sexe, dont une partouze — je n’en avais pas mis dans mes films depuis des années. Le tournage a duré cinq jours et demi. Le montage a duré trois mois.

Voici la bande-annonce du film.

Et voici le clip de la chanson qui faisait le générique de fin du film. Lou Charmelle chante en play-back. C’est Graziella Diamond qui interprète la chanson, avec un vrai talent vocal. Musique du grand Luigee Trademarq, paroles de votre serviteur.

Plus de photos, plus de vidéos ? www.explicite-art.com

Et n’oubliez pas : le numéro 21 de HOT Explicite consacré au tournage de « DES FILLES LIBRES » est toujours en kiosques. Collector !

couverture-hot-video-explicite-21

Dis-moi que tu m’aimes
5 (100%) 1 vote

5 commentaires Ajoutez le votre

  1. Bizarrement mon préféré de toi malgré ses imperfections. C’est drôle, Joyeux, romantique, mignon (le plan de Jessie après celui des autres actrices est magnifique). Et puis la bo est géniale !!! On peut la trouver quelque part ?

    1. Et bandant aussi hein. Mais tes films me font moins bander depuis que je vous connais, es acteurs/trices et toi.
      J’ajoute que c’est le seul film x que Mme a regardé et qu’elle a trouvé ça très bien (elle qui est d’ordinaire absolument pas intéressée par le genre) !

      1. John B. Root dit :

        Yep. Il est plein de défauts. Mais il a le mérite d’exister. Lol. La BO? Ben non. Nulle part 🙁

        1. Ben alors ?…. on la veut cette bo !!! Y a pas moyen de la rendre dispo au téléchargement (payant ou pas) ?

          1. John B. Root dit :

            Pffff, on en vendrait deux. :/ Autant pisser dans un violon, ça fera plus de buzz.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *