Débutantes

Je reçois chaque jour au moins deux ou trois e-mails de filles qui souhaiteraient faire leurs débuts sur explicite-art. Certaines ne souhaitent faire que du nu artistique, d’autres ont envie de scènes avec des filles, d’autres enfin sont ok pour tout. Je ne peux pas vous montrer leurs photos ici parce qu’elles n’ont pas signé de contrat avec moi mais, croyez-moi, beaucoup d’entre elles sont franchement jolies.

La semaine prochaine, je passerai deux journées à filmer et photographier l’une — peut-être deux — de ces ravissantes débutantes. La demoiselle a vingt et un ans, elle m’a contacté en m’envoyant des photos d’elle. Nous avons discuté au téléphone.
« Que veux-tu faire ?
– Tout.
– Tu sais que ces images et vidéos seront publiées et que ça peut changer ta vie ?
– Oui, j’ai réfléchi, ça m’est égal.
– En ce moment, je n’engage pas d’acteurs. Faire une scène avec moi qui ai cinquante cinq balais, ça te pose un problème ?
– Non, aucun, j’ai vu les vidéos avec toi sur ton site et ça me plait.
– Ok, fais ton test HIV, j’aurai le mien, je t’envoie ton billet de train par la poste. »

Aussi simple que ça. J’en ai fait débuter combien, des actrices X ? Voyons… Sur les cinq cents filles avec qui j’ai travaillé, admettons que cent cinquante étaient d’absolues débutantes. Certaines sont restées dans le métier ensuite, comme Jessie Volt, Nikita Bellucci. D’autres vont et viennent, comme Paloma, Marla. D’autres ont arrêté, comme Graziella Diamond, Ally Mac Tyana, Kim Serena et beaucoup d’autres.

On me pose  souvent la question « Y-a t-il un profil type des filles dans ce métier. » La réponse est non. J’ai fait tourner des Bac+8, des profs d’université, des infirmières, des caissières de supermarché, des beurettes de banlieue, des filles de la campagne. « Alors y-a t-il un profil psychologique type ? » Là encore, non. Je sais que beaucoup de cul serrés trouveraient rassurant que j’avoue que toutes ont été violées dans leur enfance, ou qu’elles ont un problème psychologique mais c’est faux. Il n’y a pas plus d’enfants de l’inceste dans le porno que chez EDF, à l’éducation nationale ou dans l’armée de l’air. Les motivations des actrices sont aussi diverses que possible. Tout juste peut-on dire que pas mal d’entre elles ont une colère enfouie, envie de provoquer et de faire chier le monde — mais ça, c’est juste une preuve de caractère — et que toutes, sans exception, aiment le sexe.

Trêve de blabla. Je sais que ce que vous préférez ici, c’est les images qui rendent le kiki tout dur. Voici donc un mini-florilège d’actrices et de modèles qui ont débuté avec moi récemment.

Plus de photos, plus de vidéos ? www.explicite-art.com

Et n’oubliez pas : le numéro 21 de HOT Explicite consacré au tournage de « DES FILLES LIBRES » est toujours en kiosques. Collector !

couverture-hot-video-explicite-21

Donnez une note à ce post

3 commentaires Ajoutez le votre

  1. bibousiq dit :

    C’est sympa les photos mais le blabla c’est pas mal non plus; surtout quand c’est aussi intéressant. En tout cas, ça fait du bien de voir que comme partout, on ne peut pas plus calquer des clichés sur les filles qui veulent s’engager dans le porno.
    Merci !

    1. John B. Root dit :

      Merci. Mais je fais attention à limiter le blabla au minimum. Et à filtrer. On n’est pas dans un bouquin, ici. On est online, lu et vu par tous. 🙂

      1. bibousiq dit :

        Ce n’est pas faux. Effectivement, on peut difficilement adopter le même comportement en ligne que dans la vie…ou dans un bouquin 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*